Travaux

L’installation d’une toiture photovoltaïque : que faire

toiture photovoltaïque

Le soleil est une source d’énergie entièrement gratuite. De nombreux français souhaiteraient en profiter pour leur habitation. C’est tout à fait possible, à condition de respecter certains impératifs réglementaires et d’installation.

Comment fonctionne une toiture photovoltaïque ?

Quand on souhaite profiter des rayons du soleil pour chauffer sa maison, il faut avoir conscience que l’installation d’une toiture photovoltaïque ne s’improvise pas et relève de la compétence et de l’expertise d’entreprises spécialisées.

Elles seules peuvent garantir une mise en œuvre efficace de ce système. En effet, le but de cette toiture est d’utiliser les cellules photovoltaïques qu’elle intègre pour que la lumière gratuite produite par le soleil devienne de l’électricité.

Cela parait simple, pourtant, les panneaux possèdent également un onduleur qui va transformer le courant continu reçu en courant alternatif.

Enfin, les panneaux ne produisent pas toujours du courant, notamment la nuit. C’est pour cette raison que la toiture photovoltaïque comporte également une batterie de stockage qui va emmagasiner l’électricité pour la redistribuer au sein de l’habitation.

Quelles sont les différentes installations ?

Afin d’être la plus efficace possible et d’offrir un meilleur rendement lumineux, cette toiture doit être mise sur le côté sud de la maison.

On peut installer de tels panneaux de deux façons différentes. La pose dite surimposée signifie tout simplement que les panneaux sont mis sur la toiture existante ; comme en surimpression. C’est une solution simple, mais au niveau esthétique, ce n’est pas forcément le moyen à plébisciter. Mieux vaut opter pour l’intégration dans la couverture ce qui rend l’ensemble plus joli.

Si le silicium est toujours utilisé, quel que soit le type de cellules, le propriétaire a le choix entre trois formes dont le rendement est corrélé au coût.

Ainsi, pour faire le choix de l’économie, on peut se tourner vers le silicium amorphe, mais son rendement n’excédera pas les 6%. 12 à 14% de rendement, c’est la promesse du silicium poly-cristallin qui remporte tous les suffrages à cause de son coût le situant en moyenne gamme. Si l’on attend un rendement pouvant aller jusqu’à 17%, le coût est supérieur pour le mono cristallin.

Quelles sont les réglementations d’une toiture photovoltaïque ?

Pour bénéficier des aides mises en place par l’Etat, il est impératif de passer par des entreprises agrées pour la pose de ce type de toitures.

Que ce soit pour une utilisation en toute autonomie, pour un rachat par EDF ou un autre acteur énergétique (rachat qui est obligatoire de leur part) ou même pour garantir l’isolation d’une telle toiture, le recours à des professionnels est fortement recommandé si ce n’est obligatoire.

Avant de se lancer dans un tel projet, il faut s’assurer au préalable de deux choses : tout d’abord la faisabilité vis-à-vis d’un possible PLU (Plan Local d’Urbanisme). Chaque commune peut en avoir mis un en place, restreignant ainsi ce qu’il est possible ou non de faire. L’installation d’une toiture photovoltaïque est considérée comme un changement majeur qui doit faire l’objet d’autorisations.

Enfin, tout simplement, la faisabilité tout court du projet, en fonction de la zone géographique, du type de toiture que l’on veut installer, de l’orientation et du budget, par exemple. Cela sera confirmé ou infirmé par un professionnel.